20 septembre 2016

L’équipe du film

Ce tournage est à l’image du Tour Alternatiba : c’est le résultat d’un travail collectif.

Au total, une vingtaine de personnes ont filmé avec nous dans toute la France.

Nous avons tourné ce film de janvier 2015 à avril 2016 en total auto-financement car il ne rentrait pas dans les cases de financement conventionnel type CNC.
Cependant, grâce à la solidarité et l’entraide et malgré parfois des moments de doute quand à notre capacité à mener à bien ce tournage difficile, nous avons réussi. Nous les avons filmé à vélo, en bateau, lors d’interminables réunions, lors de la COP21, lors d’actions non-violentes mais déterminées dans certains grands établissement bancaires, lors du sommet des pétroliers offshore qui veulent forer toujours plus profond.

Un énorme merci à elles : 

Ximun et Pantxika d’Aldudarrak Bidéo,
Benoit et Hélène de Side-Ways,
Louise de Cométik Diffusion,
Agnès d’O2zone TV,
Sylvain et Sébastien de Rézonance,
Luciano et Lorenz de CinéRebeld,
Marina et Henri de Rapsode Production.
 Et aussi, Vincent Lucas, France Laisne, Remi Laurichesse, Luc Sarlin, Wassym Assibi, Nicolas Boetard, Stéphane Trouille pour fokus 21.

Merci aussi à Jérôme France, Johann Bollenbach, Benoit Trouvé et Vincent Verzat et Romain Poirier pour l’envoi de leurs images.

Merci à Xavier Renou et Angela Fontana pour le soutien de l’AlterJt et de la Boite Militante.

Merci à Pauline Blanc, Marielle Gros et Dany Tambicannou d’Airelles Vidéo, Frédéric Willig, Béatrice et Jean-Paul Jaud pour leurs conseils avisés.

Merci à Wassym Hassibi et Laure Billot de B.A.BALEX pour le travail juridique apporté.

Et c’est pas fini, puisque le film est entre en post-production avec l’aide d’autres techniciens mixeur et étalonneur, un compositeur – Romain Desjonquères qui a réalisé les musiques de nos précédents films –, Corinne Veron et Juan Galiano pour le graphisme, et toute une équipe encore en constitution qui va nous aider à sa promotion et sa diffusion !

Merci à Aurélie Dejoie et Jean-Philippe Gönenç  de  Zeste – finance participative porté par la banque éthique LA NEF.

 

A présent, on a besoin de vous pour nous aider à finir ce film et le diffuser dans de bonnes conditions.

Pourquoi viser le cinéma plutôt qu’une mise en ligne sur un site web ? Car vous et nous allons l’accompagner. Car une projection en présence des réalisateurs, des acteurs, des associations n’a pas le même impact que de regarder seul un film devant son ordinateur. La baseline de fokus 21, association à but non lucratif, qui produit et porte ce film, c’est « média citoyen créateur de liens».

C’est ce qu’on espère faire en réalisant et en diffusant Irrintzina, le cri de la génération climat. Il nous reste peu de temps pour éviter de tomber dans le chaos climatique. Il faut que le récit de cette mobilisation pour l’urgence climatique se propage afin que nous soyons de plus en plus nombreaux à réagir face à l’urgence climatique et ses causes. Et comme dans un bon Irrintzina – ce cri ancestral que poussent les bergers basques pour communiquer de collines en collines – c’est le cœur, c’est la chaleur, c’est votre énergie qui feront ce film.